Pourquoi j’ai regardé #4 Elementary

Comme beaucoup de gens, j’ai tout de suite été séduite par la série Sherlock quand elle est sortie. Et par les films.

Et ça m’a même donné l’envie de lire les livres. Et on peut dire que les adaptations sont bonnes vu comme j’ai trouvé les livres ennuyeux >_<

Tout ça pour dire que quand Elementary a été annoncé, j’étais plutôt sceptique, comme beaucoup.
Une version américaine, après la parfaite interprétation anglaise ?! Quelle horreur !
Une femme pour jouer Watson ?
Une potentielle romance entre Sherlock et Watson ? Carrément inimaginable.

elementary-1

Et pourtant, je reste curieuse. Et quand la série est sortie, je m’y suis mise. 

Et je n’ai pas été déçue. 

Si le Sherlock anglais est sans gêne et taquin, la version américaine est pire.

Les deux restent mystérieux, hautains, sûr d’eux, mais le Sherlock de CBS est ouvertement toxicomane, largement tatoué, vulgaire, couche énormément, utilise des tonnes de réseaux illégaux pour mener à bien ses lubies. Il est nerd, fondu d’art martiaux, apiculteur, et j’en passe !!! Cette version de Sherlock Holmes est vraiment poussée à son paroxisme à mon sens !

elementary-2

Je le trouve également plus cynique et drôle dans ses manières, ses manies et ses façons de faire, malgré la retenue anglaise qui le caractérise (promis, Sherlock reste anglais, il est juste à New York !). Faire de Watson -Joan de son prénom, ça aussi, c’était bien trouvé- son parrain de détox était une chouette idée, et les passifs de chaque personnage qu’on  découvre au fur et à mesure des saisons restent cohérents et intéressants. Et oui, ça ne gêne pas que John soit une femme. Ou disons que vous serez gêné pendant 2 épisodes puis vous n’y penserez plus.

On garde les mêmes protagonistes, mais avec une autre sauce. Promis, vous aimerez Irène Adler, Moriarty et Mycroft dans cette série là aussi, mais d’une façon différente (et avec des rebondissements que je dirais propres aux séries américaines. mais chut 😉 ).

elementary-4

Pour le reste, la série demeure assez classique, semblable à de nombreuses séries policières : un fil rouge sur la saison, mais la plupart du temps, une enquête par épisode. Mais elle n’en reste pas moins amusante et nous fait découvrir ces personnages sous un autre angle que celui, plus classique et esthétique, de la BBC.

Les acteurs sont bons. Je n’aurai jamais vu Johnny Lee Miller jouer Sherlock (et pourtant, je l’ai vu donner la réplique à Benedict Cumberbatch dans la pièce de Danny Boyle sur Frankenstein : la boucle est bouclée !). Mais le fait est là : ce Sherlock lui colle à la peau. De la même façon, je n’aurai jamais vu Lucy Liu en Joan, mais l’alchimie est là. Pour le reste, si vous regardez beaucoup de séries, vous reconnaitrez vite certains acteurs au casting, mais je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler !

Du reste, la saison 5 vient à peine de commencer et promet encore du lourd.

Si vous aimez les personnages de Sherlock Holmes et John Watson, je vous conseille d’oublier vos a priori et de tenter Elementary !
Rien que pour le générique, ça vous plaira !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s