Pourquoi j’ai commencé #2 The Good Place

Certaines séries, on ne peut juste pas passer outre.

Dans mon cas, je marche comme ça avec Kristen Bell.

J’aime énooooormément ce qu’elle fait.

Même si je n’ai pas eu l’occasion de voir tout ce dans quoi elle a pu jouer, j’ai une affection particulière pour elle.

Soyons honnêtes, c’est dans une période charnière que j’ai eu l’occasion de voir l’actrice à l’œuvre : l’adolescence. Et à l’instar des autres séries que je regardais à l’époque (Charmed, Dark Angel, et j’en passe), Veronica Mars a surement été une série assez formatrice pour l’ado associable que j’étais (mais je l’étais en groupe, promis c’était sympa).

De fait, j’ai gardé une affection toute particulière pour l’actrice, un peu comme une cousine ou une amie d’enfance.

26e5ec60-31cb-0134-0665-062f3a35be5f

(oui, c’est une photo tirée du film et pas de la série. et bien sûr que j’ai vu le film. quelle question !)

Et quand j’ai vu qu’elle débarquait avec une série rien que pour elle, banco ! J’étais sûre de regarder.

Le pitch de The Good Place n’était pas mal, mais sans plus d’infos, difficile de se faire une idée :

« La lutte quotidienne d’une femme qui désire par-dessus tout être… gentille. »

Après quelques recherches, certains pitchs sont plus élaborés que ça et dévoilent carrément l’intrigue principale. Mais, honnêtement, celui-ci (venant de Seriebox) était juste parfait, car j’ai été surprise dès la 10ème minute du premier épisode !

On pourra aussi préciser que la série a été créée par Micael Shur qui, entre autres, a aussi créé Parks and Recreations (qui ne m’a pas séduite malheureusement) et Brooklyn Nine-Nine (qui me fait mourir de rire). Autant dire du lourd niveau série de comédie.

Dans The Good Place, on suit donc Eleanor, qui, aidée par Michael (Ted Danson, qui campait un personnage un peu marginal dans CSI : Cyber), et entourée par tout un tas d’acteurs cools dont c’est le premier rôle (citons tout de même les noms : l’improbable Jameela Jamil, le gentil William Jackson Harper, la serviable D’Arcy Carden et le silencieux Manny Jacinto), va devoir être … gentille.

Je ne préfère pas en dire plus car je dévoilerai la totalité de l’intrigue ou presque.

Par contre :

  • c’est drôle, potache parfois, mais drôle
  • c’est fou, totalement barré, on sent que les scénaristes s’en sont donnés à cœur joie et les idées fusent
  • ça promet des scènes hilarantes et des situations absolument folles

En somme, après ce premier double épisode,
je vous conseille fortement d’aller visionner The Good Place !

PS : après avoir vu le 3ème épisode, je vous le confirme : foncez !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s