Pourquoi j’ai commencé #1 UnREAL

Unreal, c’est un peu une histoire d’amour-haine dans ma façon de regarder les séries.
La série que tu repousse parce que non, tu n’as pas envie, et quand tu finis l’épisode, tu es sciée.

Unreal, ça n’avait rien pour me plaire. Ab-so-lu-ment rien. Rien que le pitch ne me plaisait pas, c’est pour dire !

« Les coulisses d’une émission de dating à travers les yeux d’une jeune productrice dont la mission est de manipuler les candidats afin d’obtenir les rebondissements dramatiques nécessaires à la vitalité du programme ».

De la télé-réalité à l’état pur, tout ce que je hais.

Mais vu de l’intérieur.

C’est sûrement ce qui m’a intrigué. Qui n’a pas regardé de télé-réalité ? Moi la première, ado, je suis devenue dingue du Loft et autres boites où on mettait des gens. Et puis j’ai fini par me lasser.
Probablement car en France, les lois sont un peu plus costaudes là-dessus, va savoir.
Mais les américains ne font pas dans la dentelle, et c’est ce que montre la série. L’envers du décor.La manipulation dont fait preuve la production est incroyable.

L’émission est une sorte de Bachelor, avec un prétendant pour une vingtaine de participantes. Rendez-vous en tête à tête ou en groupe, toutes les occasions sont bonnes pour déchainer la dramaturgie, et les producteurs s’en donnent à cœur joie.

Notre héroïne, Rachel, est d’ailleurs très douée dans le domaine, et c’est affolant de voir la facilité avec laquelle elle joue avec les gens, juste pour les amener là où elle le souhaite. Et la facilité avec laquelle elle arrive à ses fins.

unreal-saison-2-quinn-rachel-interview-sarah

On assiste aussi aux petites querelles de producteurs contre les chefs de la chaine, du network, bref, les petites gueguerres d’égo à savoir qui a fait de cette merveilleuse émission un succès ou pas.

On voit l’envers du décor, du simple caméraman au patron de la chaine, et c’est un régal pour les yeux.
Et totalement effrayant si ça se passe réellement comme ça.

unreal-saison-2-lifetime-juin

La mise en abîme peut aussi faire peur : après tout, c’est une série sur la production d’une émission ! On a donc les scènes tournées pour l’émission qui peuplent parfois les scènes de la série elle-même. Non vraiment, quand on y réfléchit un peu, ça peut donner le tournis !

unreal_ver3

Actuellement, la saison 2 vient de se terminer, et ma relation avec la série n’a pas changée.

Je repousse le moment de visionnage, mais j’en ressors toujours avec ce sentiment étrange, mêlé de «Oh mon dieu elle est trop forte» et de «Mais elle est totalement barge, comment on peut faire ça a des gens !!! ».

Les personnages sont parfois un peu clichés mais n’en restent pas moins humains (pas de spoils, mais l’héroïne comme les autres ont du mal à gérer cette folie ambiante), et c’est au final une sorte d’expérience sociale assez intéressante à voir.

Définitivement, je recommande UnREAL,
même si je me demande encore pourquoi je l’ai commencé, au tout début … ^^

Publicités

6 commentaires

  1. Ça repousse le concept même de voyeurisme de la télé-réalité à un nouveau degré. Il est très juste de dire qu’on s’est lassés des boîtes… Mais c’est aussi parce que l’on sait désormais qu’il y a des manipulations. Quoi de plus normal, donc, que de s’intéresser à celles-ci ? Je ne la rejette plus, je me précipité à la sortie de chaque épisode, c’est juste une série brillante 🙂
    J’aimerais beaucoup un spin-off sur une télé-réalité d’enfermement maintenant, car ce sont celles que je trouve les plus intéressantes 😂
    En tout cas, très bon article qui analyse bien le génie de la série 🙂

    J'aime

    1. Oui, c’est exactement ça !
      Après, je reste très frileuse avec cette série, mine de rien, ça n’est pas rose, et j’évite de la regarder quand moi-même je ne vais pas super bien XD (je ne l’ai jamais vu, mais j’imagine que Black Mirror me ferai le même effet, constater la nature immonde de l’être humain >_<)
      Effectivement, un spin-off pareil me plairait aussi !
      Merci bien, au plaisir de te lire alors ^^

      Aimé par 1 personne

      1. Pas faux… Je ne suis pas fan de Black mirror que je trouve surcotée et pas toujours super juste dans le traitement des situations. En plus, chaque épisode étant une histoire différente, c’est surtout une compilation de téléfilms alors bon…

        J'aime

      2. Je n’ai jamais osé regarder Black Mirror, j’attends d’être vraiment en très très bonne forme mentale pour XXDD Trop peur de me voir tomber au 36ème dessous >_< Un jour, peut-être !
        L'avantage avec UnReal, c'est que ça finit par me faire rire tellement c'est improbable ce qu'ils font (je pense à une certaine scène avec une robe blanche).

        J'aime

      3. Cette scène est tellement drôle… Et en même temps je sais pas si c’est si improbable quand on voit les degrés que certaines émissions n’hésitent pas à passer 😱 c’est génial 😂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s